Amour en boîte, amour en kit

Amour en boîte, amour en kit

Amour en boîte, amour en kit

Un petit texte humoristique et sarcastique sur les relations à l’heure 2.0.
« Amour en boîte, amour en kit. Quitte à rêver, quitte à aimer un petit peu avant qu’on se lasse, avant qu’on se quitte.
Alors profite. »


Amour en boîte, amour en cage

Derrière nos app, d’un coup de regard on zappe. On prend, on jette la première pierre. On jette, on prend le premier venu. On prend, on jette son dévolu. Too late déjà révolu.

Place au Tinder surprise, tu ne sais pas quelle sera ta prise. Entre les handicapés chroniques du sentiment, les pervers narcissiques, les tordues du cul, les désabusés désenchantés, les papas qui cherchent une nouvelle maman, les mamans qui cherchent un nouveau papa. Mais une relation ça se construit pas à pas. Rien de sérieux jusqu’à ce que cela le soit.

Parfois, c’est Happn perdu : relation kleenex, séduction chiffon, sans préavis, sans charme, sans magie. On matche mais on ne se parle pas. On se charme mais on ne se séduit pas. On se rencontre mais on ne partage pas (trop). On accroche mais surtout, surtout on s’accroche pas.

Profusion de profil, photobesité, surconsommation… overdose annoncée. Obsolescence programmée, l’amour dure 3 ans, alors profite. Amour en boîte, amour en kit. Quitte à rêver, quitte à aimer un petit peu avant qu’on se lasse, avant qu’on se quitte. Alors profite.

Amour en boîte ou boîte à rêve

Une bouteille à la mer, un pigeon voyageur pourvu juste que ces rimes atteignent ton coeur.
Marchand de sable, vendeur de rêve. Jeu de rôle, drôle de JE. Qui suis-je ?
Celle que je veux bien te montrer, celle que tu souhaites dans tes voeux les plus profonds, les plus secrets.

Je veux bien être, paraitre sous mon meilleur profil, le gauche, le droit car cela ne tient qu’à un fil, pour t’attraper dans mes filets. Quelques photos, voire quelques mots, en espérant sortir du lot.

Entre humour, trop lourd, romans, néant, trop sérieux ou prétentieux… Les mots se jouent de nous, le mots ne nous disent pas tout. Des chiffres et des lettres, des émoticones, des devinettes. A toi de percer le code. Déchiffre le message.
Diseur, diseuse de bonnes aventures. Mais de quelle aventure ? Une aventure sans lendemain, la grande aventure main dans la main.

Profusion de profil, photobesité, surconsommation, overdose annoncée. Obsolescence programmée, l’amour dure 3 ans, alors profite. Amour en boîte, amour en kit. Quitte à rêver, quitte à aimer un petit peu avant qu’on se lasse, avant qu’on se quitte. Alors profite.

Amour en boîte, boîte à amour

Rêve ou désillusion, réalisme ou pRêvision ?

Les hommes s’étonnent que leur taille compte mais ni plus ni moins que notre tour de taille, que nos formes, que certains voudront avec des rondeurs et d’autres sans. Cent pour cent naturel ? Cent pour cent réel ? Mais bien souvent, qu’importe qu’il y ait l’ivresse pourvu qu’il y ait le flacon. Une belle plastique, zéro déchet. Ecolo jusqu’au dodo.

Adopte un mec, une meuf, pourvu qu’ils soient meetic, pourvu que cela clique. Une gente dame pas trop gentille, pas trop princesse. Un petit prince pas trop petit con, pas trop charmant, pas trop crapaud, un peu charmant. Car ton charme est ta seule arme à user sans modération, avec tact & finesse.

Profusion de profil, photobésité, surconsommation, overdose annoncée. Obsolescence programmée, l’amour dure 3 ans, alors profite. Amour en boîte, amour en kit. Quitte à rêver, quitte à aimer un petit peu avant qu’on se lasse, avant qu’on se quitte. Alors profite.

Amour en boîte, amour en kit

Un package clé en main, des phrases prêtes à l’emploi.

On dira à nos parents qu’on s’est rencontré dans un supermarché, c’est pas très classe mais y a du vrai. Certains, certaines y tiennent d’ailleurs une liste de course bien étudiée, bien détaillée.  Supermarché du coeur ou de l’horreur, présumé coupable avant d’être innocent.

Les créatifs, eux, préféreront les musées. Plus poétique ou audacieux ? Plus artistique ou ingénieux ? A petite dose, à grande prose. Pour un plan tête sans prise de cul, un plan cul-turel, inhabit’uel. Quand le sublime le réel…

Profusion de profil, photobésité, surconsommation, overdose annoncée. Obsolescence programmée, l’amour dure 3 ans, alors profite. Amour en boîte, amour en kit. Quitte à rêver, quitte à aimer un petit peu avant qu’on se lasse, avant qu’on se quitte. Alors profite.

A tes amours, à tes envies. A tes amours, à tes folies.
A tes amours, A tes amours… Que les tiennes durent toujours !

Retrouvez l’intégralité des Slams de Mo.