Triathlètes Contre le Cancer : le Sport comme vecteur d’Engagement

Triathlètes Contre le Cancer : le Sport comme vecteur d’Engagement

Triathlètes Contre le Cancer : le Sport comme vecteur d’Engagement

L’association sportive Triathlètes Contre le Cancer fait partie de ces initiatives à fort impact sociétal que nous souhaitons mettre à l’honneur. Des héros du quotidien qui montrent la voie d’un engagement citoyen porteur de sens et moteur d’un changement accessible à tous.

alex-sanm-v-2Cette semaine, nous vous présentons, Alexandre San Martin. A 27 ans, ce statisticien en risque bancaire, passionné de sport et de voyages, est membre de l’association Triathlètes contre le Cancer (TCC). Celui qui se qualifie comme quelqu’un de dynamique et d’ouvert – l’objectivité étant de rigueur – a partagé avec nous, l’histoire de son engagement.

WMup : Bonjour Alexandre, peux-tu nous présenter l’association Triathlètes contre le Cancer ?

ASM : TCC est une association à but non-lucratif qui vise à récolter des fonds afin d’aider à la lutte contre le cancer. Elle est composée d’une dizaine de membres, amis depuis les bancs du collège. Ingénieur, développeur web, styliste, paysagiste, illustrateur, vidéaste… nous sommes tous bénévoles et essayons de mettre nos compétences professionnelles en commun afin de créer une association qui soit à notre image : solidaire, pluridisciplinaire et vivante !

Son fonctionnement est très simple : nous participons à différents événements sportifs avec comme point d’orgue chaque année le Triathlon de Paris. Toutes les personnes, appartenant ou non à l’association, qui désirent participer à un évènement sous notre bannière, sollicitent leurs entourages (famille, amis, collègues) afin de partager leur aventure et de réunir une somme d’argent. Une partie de cette enveloppe est ensuite reversée à une association partenaire, qu’elle soit dédiée à la recherche, à l’accompagnement des malades, ou à l’organisation d’activités sportives en milieu hospitalier.

WMup : Comment est né TCC ?

ASM : Triathlètes Contre le Cancer est une association qui existe de manière officielle depuis Novembre 2015 mais qui a été créée en 2011 à la suite d’un long combat contre le cancer perdu par un de nos amis qui souhaitait participer à un triathlon une fois rétabli. Nous, sa famille et ses amis, nous étions donc réunis pour participer en son nom au triathlon de Paris dans le but de récolter des fonds pour aider la recherche contre le cancer. Depuis, quelques années sont passées, les défis sportifs se sont accumulés et c’est avec beaucoup de joie que nous voyons le cercle de participants s’agrandir autour de nos projets.

WMup : Comment faites-vous concrètement avancer la lutte contre le cancer ?

ASM : Grâce aux fonds récoltés, nous avons pu faire des dons à l’institut Gustave Roussy de Villejuif, premier centre européen de lutte contre le cancer, ainsi qu’à l’association GFAOP pour l’accompagnement d’enfants malades et de leurs familles en Afrique.

Nous sommes constamment à la recherche d’autres beaux projets, notamment pour assister les familles d’enfants malades, leur rendre visite en milieu hospitalier ou les aider à réaliser leurs rêves. Nous aspirons à accompagner des familles en les aidant à trouver des fonds, mais aussi en leur proposant nos services afin de mettre en image leur expérience et en faire un récit.

Nous sommes convaincus que même derrière la maladie peuvent se cacher de belles histoires et qu’il est nécessaire de les partager.

photo-tshirt-face_1200x627

WMup : De plus en plus de communautés se créent autour des valeurs du sport, pourquoi l’avoir choisi pour donner du sens à vos actions ?

ASM : L’activité physique a bien entendu des vertus qui rentrent dans le cadre d’un mode de vie sain et donc de prévention de la maladie. De plus, le sport confère la faculté de s’affranchir des barrières sociales et culturelles. Les valeurs d’union, de solidarité et d’échange sont celles qui nous animent au sein de TCC. Notre participation à divers évènements sportifs requiert un dépassement de soi qui permet de renforcer les liens humains, de communier, de célébrer la vie.

WMup : Quelles sont les personnes qui t’inspirent ?

ASM : En plus d’être un ami proche et fidèle, Julian qui est l’origine de l’aventure, représentait à mes yeux un véritable modèle d’intégrité et d’ouverture aux autres. Son goût du partage et de l’effort m’ont toujours impressionné et me servent, aujourd’hui encore, de référence.

Mon côté footeux me donne également l’envie d’évoquer Eric Abidal, ancien défenseur de l’équipe de France de football qui, après deux opérations successives suite à une tumeur du foie, a réussi à revenir au plus au haut niveau et à réintégrer son club le F.C. Barcelone. C’est pour moi un énorme exemple de courage, d’abnégation et d’espoir pour beaucoup de personnes atteintes par cette maladie.

WMup : Une devise ?

ASM : Nager, pédaler, courir contre le cancer !

WMup : Quelle est ta plus grande fierté ?

ASM : Durant l’été 2016, pour commémorer le cinquième anniversaire de la disparition de notre ami Julian, nous avons décidé de mettre en place le projet un peu fou de traverser à vélo l’Équateur, son pays d’origine, afin de nous recueillir au pied de l’arbre où sont enterrées ses cendres.

C’est ainsi qu’est né « El Arból del Julian », projet pour lequel quatre membres de TCC sont donc partis parcourir 450 km de Quito jusqu’à Buena Fe accompagnés par une équipe locale composée d’amis ou de proches de Julian. Durant ce périple, nous avons traversé la cordillère des Andes, en montant jusqu’à presque 4000 mètres d’altitude. Autant vous dire que nos jambes s’en souviennent ! Ce projet se déroulant en parallèle des activités habituelles de notre association, il nous était nécessaire de trouver des ressources supplémentaires afin de le concrétiser. Il fallait assurer à la fois la logistique du convoi des participants mais également leur sécurité. Nous avions donc organisé une campagne de crowdfunding afin de solliciter de l’aide auprès de nos proches mais également pour mieux faire connaître notre association auprès du plus grand nombre.

Ce périple était magnifique sur les plans sportif, émotionnel, humain, culturel, et je suis particulièrement fier qu’il ait pu être réalisé malgré les difficultés logistiques rencontrées.

_90a0118-1

WMup : Quels sont vos futurs projets ? A quand l’organisation de votre propre Triathlon ?

ASM : Notre prochaine échéance sera d’organiser une grande fête ainsi qu’une exposition de dessins, de photos et de gravures pour remercier tous les contributeurs et partager avec eux l’aventure « El Arbol del Julian ». Nous sommes actuellement en contact avec l’Ambassade d’Equateur qui, touchée par notre projet, souhaite nous soutenir en accueillant l’exposition.

Nous voulons marquer le coup et être à la hauteur de la confiance que nous a été accordée. Cette campagne a dépassé toutes nos attentes et nous a donné l’envie de réaliser d’autres rêves et de raconter de nouvelles histoires !

La saison sportive a également repris: nous allons participer à différents événements sportifs durant l’année comme la course à pied (10 km, semi-marathon et marathon, trail) et le championnat de foot à 7 avec, en point d’orgue, le Triathlon de Paris en 2017.

L’organisation d’un triathlon en Equateur est l’un de nos grands rêves, nous espérons le réaliser au cours des prochaines années mais il demande beaucoup de travail logistique en amont afin d’assurer le meilleur cadre possible aux participants.

WMup : Qu’est-ce que cela signifie pour toi d’être Jeune et Engagé ?

ASM : Profiter de notre dynamisme et de nos compétences afin de pouvoir s’investir dans des actions à caractère sociétal, solidaire et collaboratif qui visent au mieux vivre ensemble.

WMup : Comment fait-on pour vous rejoindre ?

ASM : Pour participer à tout évènement sportif sous les couleurs de TCC, devenir bénévole ou partenaire, il suffit de se connecter sur notre superbe site fait par les soins d’un membre informaticien de l’association !

WMup : Que dirais-tu aux personnes qui hésitent à sauter le pas de l’engagement ?

ASM : Le cancer nous a pris notre ami, cette histoire est personnelle mais n’est malheureusement pas un cas isolé. Nous visons à élargir notre cercle avec des personnes partageant nos valeurs et désireuses de rêver avec nous de beaux projets engagés et responsables.

Dans cette aventure, l’appui du plus grand nombre est nécessaire. Chacun peut participer à sa manière, que ce soit en tant que sportifs, donateurs, ou plus simplement accompagnateurs. Logistique, financier ou athlétique, tout soutien est le bienvenu. L’union fait la force et la bonne humeur !

Au niveau du challenge physique, je pense que la cause et la dynamique du groupe permettent au corps de se surpasser : certains athlètes pas particulièrement sportifs à la base se sont vraiment pris au jeu et nous ont vraiment impressionnés par leurs performances, alors qui sait vraiment chez qui se cache derrière les prochains athlètes TCC ?

take-action-tcc

Illustrations : Alexandre Luu

Celine PARSOUD

Céline est une jeune spécialiste des medias, bercée par l’innovation et l’univers du digital. Après plus de 5 ans passés à évoluer au sein du premier groupe media français, elle décide en 2016 de devenir « extrapreneure » sur les questions d’Egalité Femmes-Hommes liées au Digital. Engagée au travers de WoMen’Up, elle s’investit pour faire voler en éclats les a priori sur les jeunes générations et la mixité. Poursuivant des études sur le Genre, elle souhaite proposer un féminisme démocratisé avec un regard neuf, jeune et décomplexé. Plus que jamais investie pour bousculer les stéréotypes, Céline est l’ambassadrice d’un renouveau féministe porté par WoMen’Up, aussi bien en entreprise que dans la société civile, afin de redéfinir les codes de notre monde.