Slam, le salut de l’âme

Slam, le salut de l’âme

Slam, le salut de l’âme

« Il serait une fois, il serait un monde où le slam serait roi, où les âmes seraient foi ».
Un slam utopique qui questionne le rôle de l’artiste dans la société et qui met en lumière les mots comme remède aux maux.
Un slam qui rend hommage à la slameuse Caylah, qui a été le catalyseur dans mon envie de me remettre à écrire et d’investir le champ du slam.

Crédit dessin © Sydney Leblans

Il serait une fois, il serait un monde où le slam serait roi et les âmes seraient foi 

Artiste, art triste, Caylah le clamait dans son slam, le slamait comme une flamme.
Artiste, art triste, c’la m’attriste. Fatalité ou nécessité ?

Slam, c’te lame aiguisée, refait le portrait de la société, fut-il util, lame de rasoir non dérisoire. Futile / utile, à toi de juger, à toi de voir.

Dans ce monde où l’on marche ou C’RRRêve alors je Rrrrêve, alors je rêve d’un monde plus doux. Idéaliste jusqu’au bout, je veux y croire malgré tout.

L’aire de rien, l’aire de tout, un air de rien, une ère de tout.
Tout est permis, tout est possible… Alors je Rrrrêve d’un monde plus doux.

Je slame mon innocence pour retomber en enfance. 


Slamer pour s’aimer. S’aimer soi-même pour commencer, s’aimer ensemble pour continuer. Semer l’amour, semer l’espoir, semer l’envie, l’envie d’y croire.

Les mots, sont des papillons délicats. Ils dansent dans tous les sens et slaloment d’âme en âme. Tombés dans de mauvaises bouches, ils pourraient bien faire des dégâts.

Dans ce monde, où l’on divise pour mieux régner, rassemblons nous pour triompher.
Unissons nos voix pour trouver notre voie, la voie d’un monde moins froid, la voie d’un monde plus doux.
Idéaliste jusqu’au bout, je veux y croire malgré tout.

L’aire de rien, l’aire de tout, un air de rien, une ère de tout.
Tout est permis, tout est possible… Alors je Rrrrêve d’un monde plus doux.

Je slame mon innocence pour retomber en enfance.

Il serait une fois, il serait un monde où le slam serait roi et les âmes seraient foi….

Retrouvez l’intégralité des Slams de Mo.

Morgane Viguet

Passionnée d’écriture et de voyage, de découverte et de partage, Morgane aime apprendre et explorer en permanence, découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux espaces, de nouvelles façons de réinventer le monde qui nous entoure. Résolument curieuse, elle s’intéresse à des sujets très variés, allant de la culture à l’innovation, en passant par les ressources humaines et l’entrepreneuriat. Ancienne étudiante en histoire du genre, Morgane a toujours porté un regard particulier aux problématiques hommes/femmes. Tombée dans le Web autour d’un (heureux) hasard, la toile s’avère être un fabuleux espace de fouille, de recherche, d’échange et de créativité rendant possible une mutation des genres et des pratiques socio-culturelles. Informer, surprendre, enchanter, créer, co-créer… à l’heure de l’Open source, de l’économie collaborative, le champ des possibles est infiniment grand. Un tantinet aventurière, Morgane aime relever des défis et se dépasser. Avec son projet MétamorFaiseurs, elle est partie à la rencontre d'ambassadeurs du changement dans le monde autour de l'éducation, l'égalité homme/femme et l'environnement et se lance dans la réalisation d'un webdocumentaire. MétamorFaiseurs : un monde en mutation, des Faiseurs en action !

One thought on “Slam, le salut de l’âme


Comments are closed.